Ce qu’il est utile de savoir sur le zona: les causes de la maladie, ses symptômes caractéristiques et ses complications dangereuses

От проявлений опоясывающего герпеса не застрахован ни один человек, поэтому полезно иметь хотя бы общее представление об этом заболевании...

L'herpès zoster est une maladie virale dermatologique qui présente des symptômes caractéristiques (généralement bien définis) et qui, à proprement parler, ne se prête pas aujourd'hui à une guérison complète. Sur le plan étiologique, la maladie est une conséquence de la réactivation du virus de la varicelle-zona dans le corps, qui, lors de l'infection initiale, généralement durant l'enfance, provoque la varicelle.

La photo ci-dessous montre des exemples d'herpès zoster, dont le symptôme le plus caractéristique est l'apparition d'éruptions cutanées localisées sur le corps:

Пример опоясывающего герпеса

Как правило, характерные герпетические высыпания при опоясывающем герпесе располагаются на одном из боков туловища.

Outre les manifestations externes, d'autres symptômes caractéristiques se développent, qui permettent de diagnostiquer la maladie avec un degré élevé de certitude (nous en reparlerons un peu plus tard).

En raison de l'impossibilité de débarrasser complètement le corps du virus de la varicelle-zona, le zona est une maladie courante. Ayant eu la varicelle une fois dans son enfance, une personne reste porteuse du virus toute sa vie et peut, avec des probabilités variables, faire l'expérience d'épisodes d'herpès zoster dans le futur.

Selon divers auteurs, 90 à 98% des enfants sont atteints de la varicelle et presque tous les non-atteints souffrent plus tard de la maladie, à l'âge adulte. En conséquence, presque 100% de la population mondiale est porteuse du virus de la varicelle-zona, ce qui signifie que chaque personne peut potentiellement présenter des symptômes du zona.

C’est intéressant: la maladie tire son nom de ce que des éruptions cutanées caractéristiques apparaissent souvent sur les côtés du corps, juste au-dessus de l’os pelvien, du bas du dos au nombril, c’est-à-dire là où la ceinture est habituellement portée. En conséquence, les éruptions cutanées semblent encercler le corps. En outre, la maladie s'appelle herpès zoster en raison de la similitude des manifestations dermatologiques avec le tableau clinique des maladies fongiques (lichen). Le nom arabe de l'herpès zoster est traduit par "ceinture de feu", espagnol - "serpent", indien - "forte démangeaisons", anglais "zona" vient du latin "cingulum", ce qui signifie "ceinture", "écharpe". Le mot même "Zoster" (le nom spécifique du virus) est traduit du grec ancien par "ceinture".

Чаще всего поражается кожа в области поясницы...

Le zona (également appelé herpès zoster) est connu des médecins depuis l'Antiquité, mais son lien avec la varicelle n'a été établi qu'au début du XXe siècle. Les premières idées pertinentes ont été avancées par les pédiatres qui ont noté une incidence élevée de varicelle chez les enfants dont les parents étaient atteints du zona. Par la suite, des expériences spéciales sur la transfusion de lymphe d'un patient atteint d'herpès à un jeune volontaire en bonne santé ont provoqué une varicelle typique chez ce dernier.

La connexion entre l'herpès zoster et la varicelle a finalement été confirmée en 1953, lorsque le lauréat du prix Nobel Thomas Weller a été capable d'isoler le virus lui-même d'une culture cellulaire. À la fin des années 50, il a été démontré que le même varicelle provoquait différentes maladies.

Le code de maladie ICD-10 est B02.9 (zona sans complications). Si la maladie est compliquée, le numéro 9 du code est remplacé par le numéro de la complication correspondante. Par exemple, selon la CIM-10, le code B02.1 correspond au zona avec méningite et B02.7 à une infection disséminée.

À quoi ressemblent les lésions cutanées avec le zona?


L'herpès zoster sous une forme typique de sa manifestation est illustré sur la photo ci-dessous:

Опоясывающий герпес легко распознать по характерной форме высыпаний.

Des papules localisées sur le côté du corps sont clairement visibles sur la photo. En règle générale, les zones touchées ont une forme allongée caractéristique, car les papules apparaissent elles-mêmes sur la peau, le long du nerf trijumeau ou d'autres nerfs intercostaux.

En général, les papules sur le corps atteintes d'herpès zoster ressemblent largement à celles atteintes d'herpès labial ou de varicelle, et sont proches les unes des autres, en petits groupes. Leur apparence peut varier en fonction de la durée de la maladie:

  1. Le stade initial se caractérise tout d'abord par une rougeur de la peau, un petit nombre de petites vésicules blanchâtres ou jaunâtres;
  2. Au point culminant de l'épisode, les papules sont les plus nombreuses, clairement visibles, ressemblent à des pustules;
  3. Au stade final, la plupart des papules se brisent et se couvrent de croûtes semblables à une croûte, et la plus petite des bulles se dessèche simplement et devient comme de petits points rouges.

Un des traits caractéristiques de l'herpès zoster est l'emplacement des éruptions cutanées sur un seul côté du corps, à droite ou à gauche. Selon ce symptôme, la maladie se différencie facilement d'autres pathologies accompagnées de manifestations dermatologiques similaires.

La photo ci-dessous montre quelques cas plus typiques d'herpès zoster, lorsque l'éruption ne se situe que sur un côté du corps:

Нередко герпетическая сыпь располагается на спине и плечах.

Пораженные герпесом участки тела могут иметь совсем небольшую площадь.

Bilan: «Je viens de me rendre compte que j'avais une telle plaie froide. Je lis - comme chargé à moi, un à un. Très longtemps après cela, le côté m'a fait mal, comme s'il poignardait avec une aiguille. En général, tout cela a été long, environ trois semaines, il a fallu que je retourne en été, je ne pouvais même pas aller à la plage. Désagréable, mais pas fatal ... "Anna, de la correspondance sur le forum

Dans la plupart des cas, les éruptions cutanées se situent précisément sur le corps. Plus rarement, ils capturent les hanches, les mollets, les bras et le cou. Dans certains cas, le zona affecte le visage.

Remarque: dans la vie de tous les jours, le zona est souvent appelé de manière simpliste en fonction de la localisation de ses manifestations externes sur le corps: herpès lombaire ou lombaire (lorsque les éruptions cutanées se situent dans la région lombaire), herpès rachidien, herpès brachial, etc. Dans la terminologie médicale, il n’existe pas de division de la maladie en groupes, mais dans les antécédents médicaux, le médecin indique toujours le siège principal de l’éruption.

Chez les enfants, l'herpès zoster se déroule généralement facilement, souvent avec une zone d'éruptions cutanées minime. En général, pour les enfants, cette maladie est assez rare. La force de ses manifestations augmente avec l'âge, et les formes les plus sévères avec des lésions sur de vastes zones du tronc sont caractéristiques des personnes de plus de 65 ans.

Sur la photo - un enfant atteint d'herpès zoster au bras:

Опоясывающий герпес на руке ребенка.

Dans de rares cas, des formes atypiques d'herpès zoster sont observées:

  1. Bullous, dans lequel les éruptions cutanées sont représentées par de grandes bulles transparentes (jusqu’à 5 à 6 mm de diamètre) de formes diverses;
  2. Nécrotique ou gangréneuse - se caractérise par une lésion nécrotique des couches supérieures de la peau, sur laquelle subsistent des cicatrices à la fin de la maladie. Il survient plus souvent chez les patients âgés atteints de diabète sucré ou d’ulcère gastroduodénal;
  3. Hémorragique, dans lequel les papules et les vésicules sont remplies de sang. Il se caractérise également par la formation de cicatrices sur le site des éruptions cutanées;
  4. Disséminée - caractérisée par la propagation de particules virales dans tout le corps et l'apparition d'éruptions cutanées dans différentes parties du corps des deux côtés. Dans les cas graves, la zone touchée capture plus de 90% de la surface du corps;
  5. Une forme abortive dans laquelle les éruptions cutanées ou autres symptômes ne se produisent pas du tout;
  6. Une forme ophtalmique dans laquelle l'activité du virus affecte des parties de l'œil innervées par le nerf trijumeau. Une telle évolution de la maladie est dangereuse avec des dommages au tractus uvéal et à la cornée;
  7. Herpès zoster auriculaire, avec un cours sévère qui peut affaiblir et même une perte auditive;
  8. Forme faciale (syndrome de Ramsay-Hunt), dans laquelle le nerf facial est affecté d'une violation caractéristique des expressions faciales du patient (généralement, la lèvre est courbée, comme si elle avait un sourire constant). Souvent compliqué par l'herpès d'oreille.

Si dans les formes bénignes, le zona ressemble à une éruption cutanée locale dans certaines parties du corps, dans les cas graves, il ressemble davantage à des brûlures avec des lésions nécrotiques de larges zones de la peau. Parfois, les éruptions cutanées contribuent à l'apparition d'une inflammation secondaire due à la fixation d'une infection bactérienne, ce qui aggrave encore le tableau clinique.

Par exemple, dans la photo - dommages aux paupières dans cette maladie:

При проявлениях опоясывающего герпеса на лице могут серьезно поражаться глаза...

Autres symptômes de la maladie


En plus des éruptions cutanées, le zona est également caractérisé par l'apparition d'autres symptômes, à la fois locaux et généralisés:

  1. Démangeaisons sévères dans l'éruption cutanée, se transformant souvent en douleur;
  2. Maux de tête;
  3. Une augmentation de la température corporelle (dans la plupart des cas, dans les valeurs subfébriles, très rarement jusqu'à 39 ° C);
  4. Malaise général;
  5. Symptômes d'intoxication - troubles digestifs, nausées, vomissements;
  6. Hypersensibilité dans les lieux d'éruptions cutanées. Sans toucher les zones touchées de la peau, il ne peut y avoir aucune sensation désagréable, mais tout contact provoque une douleur aiguë, des points de suture ou des courbatures.

L'évolution de la maladie peut être conditionnellement divisée en les étapes suivantes:

  1. Le stade initial - dure 1 à 2 jours, avec des démangeaisons apparaissant aux endroits des futures éruptions cutanées, parfois des maux de tête, des malaises et de la fièvre. Des taches rougeâtres sur la peau commencent à apparaître. Le complexe de symptômes au stade initial de développement du zona ressemble aux manifestations de l'urticaire;
  2. Après 3-4 jours, des papules clairement visibles commencent à apparaître, leur nombre augmente et les démangeaisons et la douleur s'intensifient.
  3. Au 5-6ème jour de la maladie, l'état du patient est normalisé, les démangeaisons et la douleur aux endroits des éruptions cutanées s'affaiblissent, les papules atteignent elles-mêmes leur valeur maximale;
  4. Au stade final, 6 à 7 jours après l’apparition, les papules se cassent et deviennent croustillantes. Après environ 5 à 7 jours, la peau sous les croûtes est restaurée et les croûtes se décomposent. La peau affectée à ce stade ne pique plus, mais une douleur intense peut être ressentie lors du développement d'une névralgie post-herpétique.

La durée totale de la maladie varie de 10 jours à 5-6 semaines, le plus souvent - 15-20 jours.

Обычно все симптомы заболевания полностью исчезают менее чем за месяц с момента их появления.

Bilan: «Et tout s’est bien passé avec moi, il n’y avait pas de température élevée, ma santé était un peu pire. Eh bien, cette démangeaison sur le côté, il a tué directement. Ni aller aux gens, ni se reposer humainement, démangeaisons tout le temps. Maintenant, tout s'est passé sans conséquences, j'espère pour de bon. " Veronika, Moscou

Avec des formes compliquées ou l'attachement d'autres syndromes, cette chronologie peut changer. Par exemple, en cas d'inflammation des méninges ou d'uvéite, l'évolution de la maladie peut être plus longue, plus grave et plus dangereuse que l'herpès lui-même.

Chez les enfants, l'herpès zoster survient souvent sans douleur intense et parfois sans éruption cutanée. Dans des cas isolés, des symptômes généralisés sont observés, mais il n’ya pas d’éruption cutanée ni de douleur, et la maladie elle-même n’est diagnostiquée que par des méthodes de laboratoire.

Remarque: certains experts estiment que le soi-disant "zona sans herpès", c’est-à-dire un tel zona, dans lequel il n’ya ni douleur ni éruption cutanée, se produit plus souvent qu’on ne le croit généralement. Le fait est que les symptômes généralisés de cette forme de maladie ressemblent aux signes typiques de la pleurésie, de l'appendicite aiguë, de l'angine de poitrine, de la colique rénale et que ces diagnostics sont précisément établis et s'inscrivent dans les antécédents médicaux au lieu de l'herpès lui-même.

Causes du développement de l'herpès zoster

Comme indiqué ci-dessus, l'herpès zoster est le résultat de la réactivation du virus de la varicelle-zona, présent dans le corps depuis longtemps. Lors de l'infection initiale du corps, ce virus provoque la varicelle, infecte les cellules nerveuses du ganglion spinal et préserve son ADN pendant toute la vie d'une personne.

Plus tard, lorsque des conditions prédisposantes se présentent, le virus se réactivera et causera des dommages locaux aux zones de la peau où il pourra se déplacer le long des processus de la cellule nerveuse «domestique». En d'autres termes, la varicelle et l'herpès zoster, en tant que maladies causées par le même virus, ont un lien pathogénique: l'herpès ne se développe pas chez une personne qui n'a jamais eu la varicelle, mais peut également se produire avec une certaine probabilité chez toute personne qui alors il a eu la varicelle.

Причиной возникновения опоясывающего герпеса является реактивация в организме вируса ветряной оспы (Varicella zoster).

Remarque: vous devez distinguer les concepts de varicelle zoster et d'herpès zoster. Le premier sert à indiquer le virus et le second à indiquer la maladie qu’il provoque. Le zona est un nom qui indique l'agent causal de la maladie.

La pause entre l'infection initiale du corps par le virus et l'apparition du zona est souvent de plusieurs dizaines d'années. La plupart des gens souffrent de la varicelle de moins de 12 ans et l’herpès zoster survient le plus souvent chez les personnes âgées de 30 à 35 ans. Pendant tout ce temps, les cellules nerveuses touchées produisent quotidiennement une petite quantité de particules virales. Elles se déplacent le long des processus dans les zones innervées de la peau, mais elles sont détruites par les cellules du système immunitaire.

L’herpès zoster résulte du fait qu’à un certain point dans la vie d’une personne, l’immunité du corps s’affaiblit considérablement et que les cellules du système immunitaire ne peuvent pas détruire toutes les particules virales. Celles-ci parviennent à leur tour à infecter les cellules de la peau, à s'y répliquer, à affecter les cellules voisines, ce qui entraîne l'apparition d'une éruption cutanée et l'apparition de symptômes de la maladie. Le processus complet pour obtenir une infection virale hors du contrôle du système immunitaire est appelé réactivation, ou rechute de l'herpès.

Ainsi, la cause principale du zona est un affaiblissement du système immunitaire.

Сильное ослабление иммунитета является ключевым фактором заболевания опоясывающим герпесом.

Remarque: pour comprendre les processus qui se produisent lors de l'apparition d'un zona, il n'est plus nécessaire de parler de la période d'incubation de cette maladie. Ce concept est pertinent pour la varicelle qui survient après l'entrée de l'agent pathogène dans l'organisme, alors que le zona est présent en présence constante du virus, ce qui rend le concept de «période d'incubation» dépourvu de sens pour cette maladie.

Ainsi, les causes du zona peuvent être des facteurs qui entraînent un affaiblissement du système immunitaire:

  • Maladies somatiques, y compris infectieuses;
  • Surmenage constant;
  • Le stress
  • Maladies oncologiques;
  • Traitement à long terme avec divers médicaments qui affectent le système immunitaire, ainsi que l’utilisation de traitements immunosuppresseurs (en particulier pour les greffes d’organes);
  • Immunodéficiences de différentes étiologies;
  • L'hypothermie;
  • Régime alimentaire dépourvu de vitamines, de minéraux et de substances biologiquement actives.

En outre, le risque de zona augmente avec l'âge (surtout après 55 ans) et pendant la grossesse.

Qui, à quelle fréquence et dans quelle mesure la maladie est-elle aiguë?

En général, on peut dire que le zona est une maladie des adultes. Les patients âgés de plus de 35 ans constituent son principal groupe de risque et la probabilité d'une augmentation de ses symptômes double pour les patients de plus de 50 ans.

Чем старше человек, тем выше риск появления болезни.

Selon les statistiques, le nombre de cas âgés de moins de 65 ans est compris entre 1,2 et 3,4 personnes sur un millier et de plus de 65 ans, soit entre 3,9 et 11,8 personnes sur un millier. Ce fait est d'ailleurs l'une des confirmations du fait que l'immunité cellulaire chez l'homme s'affaiblit avec l'âge.

Le zona chez l’enfant n’est pas un cas exceptionnel, mais en général chez l’enfant, la maladie est de nature sporadique (aléatoire) et se présente le plus souvent une fois sous une forme légère et graissée.

Опоясывающий герпес у детей обычно протекает в легкой форме.

Le zona est une maladie exclusivement humaine: aucun autre animal ne peut contracter cette maladie ni devenir porteur de son agent causal. De plus, la maladie est répandue dans le monde avec une densité approximativement identique et ne provoque nulle part d'épidémies ni d'épidémies prononcées.

L'infection par le virus survient chez un patient atteint de la varicelle ou du zona présentant une manifestation évidente de symptômes. Au moment de la formation de la gale, le patient cesse de présenter un danger épidémiologique.

La grande majorité des patients de leur vie n'a qu'un seul épisode d'herpès zoster. Chez environ 5% des patients, 2 rechutes ou plus de la maladie ont été enregistrées.

Il a été prouvé que chez les individus de race négroïde, le risque de développer un zona est significativement plus faible que chez les individus de race caucasoïde ou mongoloïde. La dépendance de la fréquence et du nombre d’épisodes sur le sexe du patient n’a pas été établie.

Quelles maladies nécessitent un diagnostic différentiel du zona?

Le diagnostic différentiel du zona au cours de la phase principale du cours est requis pour les maladies suivantes:

  1. Eczéma aigu - dans la plupart des cas, les maladies diffèrent par la localisation des éruptions cutanées sur le corps (avec le zona, la localisation est très caractéristique, ainsi que l'apparition de papules herpétiques);
  2. Herpes simplex, en particulier en cas d'éruptions cutanées au visage ou à l'aine. L'herpès zoster se distingue principalement par des éruptions cutanées unilatérales;
  3. Érysipèle sous forme bulleuse - une différence fiable est possible lors de l’utilisation du test au streptocoque ou lors de la détection du virus dans les tissus à l’aide d’un microscope.

Aux stades précoces, même avant l'apparition de manifestations ganglionnaires, le zona doit être distingué de l'angine de poitrine, de la pleurésie, de la colique néphrétique et d'autres maladies caractérisées par des symptômes d'intoxication.

Le diagnostic de la maladie est le plus souvent basé sur un examen visuel du patient. Des études plus détaillées sont nécessaires pour les formes atypiques d'herpès, en particulier pour les infections disséminées. Dans ces cas, une réaction en chaîne de la polymérase ou une immunofluorescence directe est effectuée pour détecter les particules virales. La première méthode est plus souvent utilisée en présence de bulles, à partir desquelles un échantillon liquide est facilement prélevé.

Complications et dangers de la maladie, y compris la névralgie post-herpétique

L'herpès zoster passe dans la plupart des cas sans laisser de trace et n'est compliqué par rien. Cependant, une faible proportion des cas sont accompagnés de tels syndromes, ce qui nous oblige à prendre cette pathologie très au sérieux.

La principale complication de l'herpès zoster est la névralgie post-herpétique, qui se manifeste par une douleur constante, parfois très forte et persistante dans l'éruption à la fin de la maladie elle-même. Ces douleurs durent de 2 à 3 semaines à plusieurs années après le stade principal de la maladie et ont une nature différente: elles peuvent être aiguës, douloureuses, avec des points de suture et ne peuvent se manifester que par une sensibilité accrue de certaines zones de la peau ou par des démangeaisons constantes.

On pense que la névralgie post-herpétique n'est pas causée par le virus de l'herpès lui-même, mais par la réponse immunitaire du corps à celui-ci. Les protéines individuelles des gaines de myéline des cellules nerveuses présentent une similitude significative avec les protéines de capside de la particule virale Varicella zoster. Si le corps parvient à développer d'autres anticorps neutralisant le virus au cours de l'évolution du zona, ils détruisent déjà de manière permanente les composants structurels de la gaine nerveuse à la fin de la maladie, ce qui provoque la douleur. À cet égard, il est extrêmement important de mener un traitement efficace contre le zona afin de réduire la manifestation de ses symptômes.

Причиной постгерпетической невралгии является разрушение миелиновой оболочки нервных клеток...

Autres conséquences possibles du zona:

  • Polynévrite;
  • Myélite;
  • Encéphalite
  • Paralysie faciale (avec forme du visage);
  • Cécité (sous forme ophtalmique);
  • Dommages à l'oreille et à l'audition.

Toutes ces complications sont très rares et apparaissent, en règle générale, dans les cas où le virus se propage à travers les cellules nerveuses, mais ne se manifestent pas par une éruption cutanée.

Les statistiques montrent que le zona augmente le risque de cancer. On pense que cela est dû à un affaiblissement de l'immunité lors d'un épisode d'herpès.

L'herpès zoster est le plus dangereux pour le VIH. Chez les patients séropositifs, en raison de l’absence de réponse immunitaire, la maladie peut évoluer de manière disséminée en endommageant divers organes internes. Un tel "herpès interne" sans traitement efficace en temps voulu peut entraîner la mort.

Herpès zoster pendant la grossesse et l'allaitement

Le zona pendant la grossesse ne représente pas une menace sérieuse pour la femme enceinte et son fœtus. La probabilité de transmission du virus au fœtus et le risque d'effets tératogènes sont très faibles (de tels précédents n'ont pas été enregistrés), et tous les dangers sont associés, en premier lieu, à la grave condition de la femme enceinte, laquelle peut à son tour affecter le fœtus. Avec un traitement compétent commencé en temps voulu, la maladie n’affecte pas la grossesse.

Если вовремя заняться лечением, то опоясывающий герпес не представляет серьезной угрозы для беременной женщины и ее плода.

L'herpès zoster chez une femme qui allaite peut entraîner une infection du bébé et le développement de la varicelle typique. Ce n'est pas effrayant, car la maladie chez les nourrissons est légère et forme une immunité à vie.

Remarque: de nombreux médecins recommandent de ne pas protéger votre enfant contre l'infection à la varicelle afin de lui permettre de tomber malade le plus tôt possible et le plus doucement possible. Dans les pays européens, il n’ya même pas de pratique introduisant la quarantaine dans les groupes d’enfants lorsque la varicelle apparaît - ils laissent simplement délibérément les enfants en être infectés, la déplacent de manière à ne pas risquer une évolution grave de la maladie à un âge plus avancé.

Par conséquent, les mesures spéciales visant à protéger le nourrisson en cas de maladie chez la mère ne devraient pas être utilisées. Mais une femme doit traiter le zona lui-même.

Traitement et prévention de la maladie

Des agents répandus et abordables à base d'acyclovir, de valacyclovir et de famciclovir sont prescrits pour le traitement du zona (prescrit par un médecin). Selon la forme du médicament, il est soit appliqué localement, soit bu en comprimés. Plus le traitement commence tôt, plus la maladie évolue facilement et moins le risque de complications est élevé.

Препарат для леченя герпетических инфекций Валтрекс (на основе валацикловира).

Препарат Фамвир (на основе фамцикловира)

En tant qu’agents auxiliaires dans le traitement du zona, on utilise:

  1. Médicaments contre la douleur, locaux ou systémiques;
  2. Antipyrétiques - avec une augmentation significative de la température corporelle.

Le patient lui-même pour la période aiguë de la maladie devrait être isolé en tant que source possible d'infection. Il existe des normes sanitaires régissant la durée du traitement et les congés de maladie dus au zona. En général, le repos du patient n'est pas nécessaire s'il n'y a pas de malaise exprimé: une personne peut suivre un régime alimentaire normal, elle peut se laver et marcher dans la rue.

À ce jour, un vaccin (Zostavax) a été mis au point, à l'aide duquel la prévention du zona est réalisée. Le vaccin est utilisé sous une forme facultative, permettant une réduction de 50% du risque de maladie. Cependant, le coût de ce vaccin justifie son utilisation par un risque élevé de développer la maladie, principalement chez les patients de plus de 60 ans.

Le moyen le plus important et le plus efficace de prévenir le zona est de renforcer l'immunité, d'adopter un mode de vie sain, de bénéficier d'une nutrition adéquate et d'un durcissement. Tout cela permettra à l’organisme lui-même de contrôler efficacement l’activité du virus sans outils ni mesures supplémentaires.

Être en bonne santé!

Vidéo intéressante: ce que disent les experts du zona

L'herpès zoster et comment s'en protéger

Utile à lire:

Névralgie post-herpétique après zona

L'herpès sur le corps: causes, symptômes et son traitement

"opoyasyvayushchij-lishaj_n.andreyp50.ru"; SC_Start_11111 = (nouvelle date) .getTime ();